+62 82 144 145 012
  [email protected]
Découvrir Bali

Bali, surnommée encore l’île des dieux est un petit paradis terrestre situé au cœur de l’Océan Indien. C’est certainement la plus célèbre et la plus prisée des 17 000 îles composant l’archipel indonésien.

Découvrez Bali et surprenez-vous à rêver !

Ses paysages hors du commun ainsi que la richesse de sa culture en ont rapidement fait une des destinations asiatiques préférées par les touristes. Les Balinais ont toutefois su préserver leur authenticité et leur culture tout en profitant des avantages que pouvait leur apporter le tourisme.

Le tourisme s’est développé sur l’île de Bali de telle manière que chacun y trouve son compte. Quel que soit le type de vacances que vous recherchez, il y aura toujours un endroit à Bali pour répondre à vos attentes.

Outre les nombreux atouts naturels comme les plages paradisiaques, les rizières en terrasse, les somptueux fonds marins qui font de Bali un paradis pour les plongeurs, cette petite île possède également un relief varié qui offre aux visiteurs d’innombrables possibilités d’activités comme le surf, la randonnée, le rafting, la photographie… De plus, la richesse de la culture balinaise avec ses nombreux rites et cérémonies ne pourront que vous séduire, et feront de votre séjour sur l’île de Bali, une expérience inoubliable.

Géographie

Bali est située au coeur de l’Océan Indien entre les îles de Java et de Lombok.

C’est une île volcanique d’une superficie de 5637 km² ce qui équivaut plus ou moins à 120 km sur 80. Sa population compte environ 3,3 millions d’habitants dont 600.000 habitent la capitale Denpasar. Cela représente une densité de 585 habitants au km².

93% de la population est de confession hindouiste, c’est pourquoi l’île foisonne de temples, tous plus impressionnants les uns que les autres.

L’île compte plusieurs stations balnéaires avec de belles plages de sable blanc ou volcaniques dont la plupart sont situées le long de la côte Sud. La mer est souvent agitée offrant ainsi quelques spots de surf réputés mais également de nombreux sites de plongée avec des fonds marins riches en poissons et coraux.

Bali présente aussi un relief montagneux, culminant à 3142 m avec le mont Agung. Il existe aussi plusieurs lacs d’altitude, le plus célèbre étant le lac Batur.

Le Climat

La température varie tout au long de l’année entre 21 et 32° celsius avec une moyenne de 26 degrés. La température de l’Océan Indien reste assez stable, variant entre 29 et 30 degrés.

Ubud

Près des côtes, la température varie de 27° C (saison sèche) à 32° C (saison des pluies). En montagne, elle avoisine 20 à 25° C selon l’altitude.

La saison des pluies débute au mois de Janvier et se termine en Mars. Durant cette période, les précipitations sont deux fois plus importantes au Nord qu’au Sud de l’île. C’est normalement en Janvier que les pluies sont les plus importantes.

La saison sèche s’étend quant à elle de Mai à Décembre.

Il peut toutefois y avoir des averses même en saison sèche, mais de courte durée et essentiellement en fin de journée.

Les journées ont la même durée tout au long de l’année.

La meilleure période

Bali est située à seulement quelques centaines de kilomètres et au Sud de l’Equateur, ce qui explique que l’île jouit presque constamment du soleil et de températures avoisinant les 30 °C sur la côte et 22 °C en montagne.

La meilleure période pour se rendre à Bali s’étend de Mai à Septembre, à la saison sèche. Des pluies sont quand même possibles dans les régions montagneuses. Ces orages tropicaux sont très impressionnants, mais ils ne durent jamais plus d’une heure et rafraichissent l’atmosphère.

The best time to come

Toutefois, même si la saison sèche est sans conteste la meilleure période pour se rendre à Bali, une visite à la saison des pluies peut également être très agréable, à condition de bien organiser ses journées (il ne pleut pas toute la journée, mais uniquement en fin d’après-midi). Il faut être capable de bien supporter les variations de température, puisqu’il peut faire très chaud ou un peu frais (ne pas oublier d’emporter des vêtements chauds dans ses valises).

De plus en partant durant la saison des pluies, vous profitez des avantages de la basse saison puisque les touristes sont moins nombreux et les prix sont plus bas que durant la haute saison.

L’économie

Bali vivait principalement de la culture du riz jusqu’au milieu du 20ème siècle, période à laquelle le gouvernement a encouragé la diversification des productions, des biens d’exportation comme le café, la vanille, le tabac ou encore le clou de girofle. Les ressources maritimes ont été peu exploitées, et la pêche demeure une activité réservée aux pauvres. L’île n’a pas connu de véritable industrialisation sauf dans le Sud où l’on trouve quelques petites entreprises de textile ou de meubles. L’artisanat représente également une activité dynamique, et principalement destinée aux touristes et à l’exportation. Mais, depuis une trentaine d’années, c’est le tourisme qui représente une grande part de l’économie balinaise avec près des deux tiers des ressources de l’île.

La monnaie

Changer son argent.

Les lieux touristiques regorgent de bureaux de change, le fait de changer des euros en roupies ne posera aucun problème.

Préférez les bureaux de change officiels (Money Center) affichant un taux « no commission » (sans commission) celle-ci étant déjà comprise dans le taux de change. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises et les calculs fastidieux pour connaitre le taux de change réel des autres bureaux, proposant un taux plus alléchant mais n’indiquant pas leur commission.

Essayez de changer votre argent en semaine (les taux étant souvent moins intéressants le week-end) et dans les lieux touristiques (la concurrence étant plus rude), et prenez le temps de comparer les taux de 2 ou 3 bureaux avant de changer votre argent.

Si vous choisissez les bureaux de change non officiels, ils sont facilement identifiables aux taux affichés beaucoup plus intéressant, faites le calcul de la somme que vous devriez recevoir avec votre calculette et recomptez toujours l’argent que l’on vous donne en le conservant dans votre main même si le « guichetier » vous presse.

Retirer de l’argent

À l’instar des bureaux de change vous retrouverez dans les lieux touristiques plusieurs distributeurs de billets ATM. Ils vous éviteront de devoir emporter trop de liquide avec vous. En fonction des banques, il est possible de retirer jusqu’à 2.000.000 de roupies soit environ 175 €.

À chaque transaction une commission sera prélevée, renseignez vous préalablement auprès de votre établissement bancaire pour savoir à combien elle s’élève (en général quelques euros).

Le marchandage

À Bali, le marchandage fait partie des mœurs et les prix annoncés par les marchands sont toujours sujets à négociation et peuvent facilement être divisés par 2 ou 3 avec un peu de bagou.

Ne vous montrez pas trop intéressé et n’hésitez pas à «passer votre chemin», si le prix ne vous convient pas. le vendeur vous proposera certainement un meilleur prix.

Sachez toutefois qu’il est de bon aloi de glisser un billet supplémentaire lors du paiement d’un objet négocié. Il y a de grandes chances pour que le vendeur utilise ce billet pour bénir sa marchandise.

La religion

Les journées balinaises sont rythmées par les prières, les dons d’offrandes et les cérémonies religieuses.

Bien que l’Indonésie soit le plus grand pays musulman au monde, les Balinais sont pour la plupart de confession hindouiste (à 93 % ).

L’hindouisme, originaire d’Inde est une religion polythéiste, et à ce titre les Balinais vénèrent une multitude de dieux. L’un des aspects fondamentaux de cette religion est la croyance en la réincarnation et au karma. Ce qui implique que les Balinais pensent que leurs vies futures sont conditionnées par chacune de leurs actions actuelles.

On ignore comment l’hindouisme a fait son apparition à Bali, mais l’hypothèse la plus plausible est celle de moines venus d’Inde pour « hindouiser » Bali. Au fil du temps, l’hindouisme balinais s’est distingué de l’hindouisme indien, si bien qu’une forme d’hindouisme propre à Bali a fait son apparition.

Cette forme d’hindouisme, se nomme « Agama Tirtal » ce qui, traduit littéralement signifie science de l’eau bénite. Tout comme dans l’hindouisme indien, on retrouve dans l’Agama Tirtal la notion de castes, mais dans une bien moindre mesure. A la différence des Indiens, les Balinais vivent dans le respect mutuel, quelque soit leur caste. L’Agama tirtal est également plus animiste et plus proche de la terre que l’hindouisme originel. Par ailleurs, les Balinais ont une peur bleue des mauvais esprits qui pourraient prendre différentes formes et qui habiteraient dans la mer.

Les temples

Ils représentent une liaison entre les Balinais et leurs dieux. C’est pourquoi chaque maison possède son propre temple, plus ou moins important selon la richesse du propriétaire. A ceux-ci viennent s’ajouter les temples principaux où ont lieu régulièrement des cérémonies. Les plus importants sont ceux de Besakih, Uluwatu et encore Tanah Lot.

Il est souvent dit que l’île de Bali compte plus de temples que d’habitants.

La religion a une place très importante dans la vie des Balinais. Ils y consacrent une bonne partie de leur temps et de leur argent. Chaque jour, de nombreuses cérémonies ont lieu sur l’île des dieux. On peut ainsi apercevoir une multitude d’ autels placés près d’un arbre, d’une rivière ou encore à l’intersection d’un carrefour afin d’apaiser les mauvais esprits. Dans ce même but, vous verrez également les femmes déposer des “offrandes”, partout, à tout moment, à même le sol.

Il ne passe pas un jour sur l’île des dieux sans qu’ait lieu une fête ou une cérémonie. La grande richesse de la culture balinaise est un des principaux atouts de l’île.

Les Balinais étant extrêmement croyants, la plupart des rites et des cérémonies sont directement liés à la religion, mais certaines de ces coutumes se sont transformées en de véritables attractions touristiques, notamment les danses traditionnelles. D’autres restent tout à fait authentiques, et les Balinais étant très ouverts d’esprit et tolérants, toutes les cérémonies sont ouvertes au public et les touristes y sont bien acceptés.

En raison de cette omniprésence de la religion, vous croiserez sans nul doute l’une des diverses cérémonies et fêtes traditionnelles ayant lieu chaque jour sur l’île de Bali.